Outil de dialogue entre compagnie et lieu/festival

Un échange entre le comité des Compagnies Vaudoises et la FRAS a permis d’établir un document de dialogue commun en cas d’annulation d’un contrat de cession, avec ou sans report.

Vous le trouverez ici.

En faisant l’état des grandes questions à se poser sur la situation de sa compagnie et des éléments (humains, financiers, matériels) qui composent la cession en cours d’annulation, la compagnie sera mieux préparée pour discuter de l’annulation avec les lieux. La FRAS fera part de cet outil à ses membres. Cet outil s’accompagne très bien du lexique spécifique à notre secteur dont les définitions ont été validées conjointement par la Corodis et la FRAS.

Nous espérons que cela vous sera utile.

NO CULTURE NO FUTURE

À l’appel de huit organisations professionnelles, les travailleur·euses de la culture se rassembleront à travers toute la Suisse romande le samedi 13 février, soit 11 mois après la première annonce de fermeture des lieux culturels.

Cette action coordonnée veut alerter les autorités et l’opinion publique sur la nécessité d’agir rapidement pour soutenir le secteur culturel, à nouveau à l’arrêt depuis bientôt 4 mois. Si des indemnités ont été mises en place, force est de constater que, dans les faits, elles sont insuffisantes et souvent inadaptées aux réalités des métiers de la culture.

La mobilisation lancera une campagne de diffusion d’une lettre ouverte, signée et soutenue par plus d’une centaine d’associations professionnelles et de lieux culturels (noculturenofuture.ch), expliquant les difficultés auxquelles les travailleur·euses de la culture doivent faire face et appuyant plusieurs revendications urgentes et essentielles pour atténuer les conséquences des décisions prises par les autorités ces derniers mois.

La période de diffusion de cette lettre, au travers de différents supports, durera jusqu’au 25 février, date anniversaire du premier cas de Covid détecté en Suisse.

Les rassemblements d’une durée de 15min auront lieu dans les principales villes de Suisse romande, le 13 février à 15h. En voici la liste :

Genève : Place du Molard

Lausanne : Place de l’Europe

Vevey : Place du Marché

Yverdon : Place Pestalozzi

Nyon : Place Saint-Martin

Neuchâtel : Place des Halles

Fribourg : Devant le théâtre Equilibre

Chaux-de-Fonds : Place d’Espacité

Sion : Place de la Planta

Delémont : Place de la Gare

noculturenofuture.ch

Action d’urgence

Chères compagnies,

Nous sommes tous.tes stupéfait.e.s par les annonces prononcées par le Conseil fédéral hier soir. Lors de nos derniers échanges avec Cesla Amarelle via mail, nous avons pu sentir qu’elle aussi était consternée.
L’association tient donc à exprimer son soutien et sa solidarité avec toutes les compagnies, les artistes ainsi que tous.tes les professionnel.le.s des arts scéniques.

Cela fait à peine une semaine que nous nous sommes fédéré.e.s, tout n’est pas encore en place : les besoins et les revendications des membres ne sont pas encore tous connus, listés, étudiés. Et cependant, il nous faut agir, maintenant.

Suite aux diverses actions menées ces dernières semaines, le Canton avait réagi vite. Nous avions l’impression d’avoir été considéré.e.s et de pouvoir devenir un interlocuteur pour le futur. Aujourd’hui, nos instances vaudoises semblent aussi perdues que nous…
Une séance d’urgence avec Cesla Amarelle a été demandée, dans laquelle nous aimerions apporter notre soutien à notre conseillère d’Etat tout en l’alertant sur notre situation, celle spécifique des compagnies, productrices de spectacles. Nous convions également le SERAC à cette séance.

Lors de cette séance, nous demandons trois choses :

  • Le maintien des décisions prises par le Canton, en faisant valoir une sorte « d’exception romande »
  • Le droit de répéter et de présenter nos travaux à des professionnel.les
  • Des mesures d’aides urgentes afin de pallier aux problèmes de trésorerie rencontrés par les compagnies

Le Canton n’aura pas le pouvoir d’aller à l’encontre des décisions fédérales. Par contre, nous demandons la prise en compte des situations cantonales. Si les cas augmentent en Suisse allemande, ce n’est pas le cas, ici, dans le canton de Vaud.
Nous ne remettons pas en cause les décisions sanitaires quand elles sont prises de façon cohérente. Il nous paraît cependant injuste de subir des décisions pour toute la Suisse alors que nous venons de subir dans le canton de Vaud un train de mesures très contraignantes qui ont prouvé leur efficacité et ont stabilisé la pandémie. Ainsi nous soutenons Cesla Amarelle et le Conseil d’Etat dans les décisions prises ces derniers jours et nous lui demanderons de défendre les positions prises par le canton.

De plus, l’association, cherchant à organiser le plus vite possible les instances qui vont lui permettre de représenter, de communiquer, de se développer et de réfléchir, met également l’accent aujourd’hui sur :

  • Le lien avec le SSRS, pour la formation d’une réflexion en défense des professionnel.les.s de la scène engagé.e.s par les compagnies,
  • Le lien avec d’autres faîtières de compagnies, pour réunir plus de forces du côté des compagnies,
  • Le lien avec des faîtières de lieux culturels, pour mener des réflexions qui prennent en compte la réalité des structures qui nous accueillent et nous coproduisent,
  • Le lien avec les politiques, pour garantir des espaces de dialogue auprès des décisionnaires,
  • Le lien avec les médias, pour garantir l’expression de nos voix.

Afin d’être au plus près des membres de l’association, nous souhaiterions avoir de manière concise vos inquiétudes, vos problèmes concrets et vos besoins concernant la « réouverture ». Lors des premières réunions de comité, il est en effet apparu que toutes les compagnies ne souhaitaient pas forcément une réouverture, du moins pas si rapidement. Nous souhaiterions en clarifier les raisons afin d’être le plus représentatif.ve.s possible lors de nos échanges avec les politiques.
Envoyez-vous nous cela par mail : info_at_lescompagniesvaudoises.ch

Il nous semble également important, pour faire suite à l’impulsion donnée par certaines compagnies, de nous battre pour maintenir au moins les répétitions et les présentations aux professionnel.les. En effet, il faut continuer à travailler pour la suite.

Il n’est pas simple, en si peu de temps, de trouver les solutions capables de répondre à tous les problèmes de notre secteur liés à cette crise. Nous avons en tête de défendre différentes mesures allant dans le sens de garantir à chacune et à chacun le droit à une rémunération et le droit d’exercer son métier.
Globalement, en plus de la perte totale ou partielle d’emploi et par conséquent de revenu il y a l’impossibilité d’exercer nos métiers, il y a de la frustration et il y a les conséquences à long termes difficiles à mesurer. Forts de nos expériences individuelles, forts de toutes les informations échangées ces derniers mois sur les réalités de notre secteur, nous allons essayer de représenter les compagnies vaudoises de la façon la plus solidaire et pertinente possible.

Parallèlement, dès hier soir, le comité s’est mis en lien avec les autres associations faîtières cantonales (FNAAC, Association Tigre ACVPAS en valais) ainsi qu’avec le SSRS, afin de nous coordonner et de voir ce qu’il est possible de faire ensemble, rapidement. Une faîtière fribourgeoise est en train de se créer en ce moment.
L’association « Les compagnies vaudoises » fait également désormais partie de la TASK FORCE Vaudoise.

De votre côté, vous pouvez répondre au recensement organisé par le collectif TRAC. Ces informations seront bien entendu très utiles lors de dialogues politiques ces prochains temps.

Pour finir : le comité travaille à la mise en place de Groupes de Travail autour des sujets proposés par les membres lors de leur adhésion. N’hésitez pas à proposer encore des thématiques à traiter. Ces groupes de travail vont entrer en action très rapidement.

Un autre courrier recensant les aides et les liens intéressants en cette période compliquée, ainsi que quelques explications pour les RHT, vous sera envoyé avant la fin de la semaine.

 Cordialement,
Les Compagnies Vaudoises

Les Compagnies Vaudoises

[Ce site est en construction, merci de votre indulgence!]

Les Compagnies Vaudoises est une association à but non lucratif créée le 3 décembre 2020 lors d’une assemblée constitutive réalisée par zoom. Elle rassemble des producteur.e.s d’arts de la scène dont le siège social est dans le canton de Vaud.

Ses buts sont :

–      Contribuer à la promotion et au développement des compagnies d’arts vivants dans le Canton de Vaud ;

–       Optimiser les conditions de production et défendre les intérêts artistiques, professionnels, juridiques, économiques, structurels, sociaux et politiques des compagnies ;

–       Être un acteur déterminant auprès des pouvoirs publics, des lieux de production et de diffusion, des lieux de formation et toute autre institution affiliée à ce secteur d’activité ;

–       Encourager des relations, la circulation d’informations et les échanges de compétences entre ses membres.         

Pus d’informations ici.

Les Compagnies Vaudoises sont nées!

Chères compagnies vaudoises des arts vivants,
 
Nous sommes très heureux.ses de pouvoir vous annoncer la création de l’association faîtière Les Compagnies Vaudoises, qui assumera de défendre les intérêts et les besoins des compagnies professionnelles indépendantes des arts vivants du canton de Vaud. Elle se fera un interlocuteur actif auprès des politiques et des institutions culturelles. L’assemblée constitutive a eu officiellement lieu hier matin, jeudi 3 décembre 2020, par visioconférence en présence de 76 représentant.e.s.x de compagnies.Hier, un communiqué de presse a été envoyé à 400 médias et politiques. Vous le trouvez ici :

Fondation de l’association faîtière : Les Compagnies Vaudoises

Jeudi 3 décembre 2020 au matin s’est constituée officiellement l’Association des Compagnies Vaudoises. Réuni.e.s en visioconférence, les représentant.e.x.s de 76 compagnies ​vaudoises des arts vivants ont ré-affirmé leur principales revendications d’urgence.

76 représentant.e.x.s de compagnies vaudoises des arts vivants se sont donné rendez-vous en ligne ce jeudi matin pour la constitution officielle en assemblée générale de la faîtière des Compagnies Vaudoises. Cette nouvelle structure, cruellement manquante jusqu’alors en terre vaudoise, aura pour but de représenter les intérêts des arts vivants (théâtre, danse, performance, etc.) afin de devenir un interlocuteur actif auprès des politiques et des institutions culturelles.

La réunion de ce jeudi matin s’est concentrée sur les aspects formels de la constitution de l’association et sur les liens possibles avec les principales organisations de revendications culturelles liées à l’urgence de la crise sanitaire.

Dans le cadre de celle-ci, les premiers travaux de l’association seront d’œuvrer à :Une réévaluation des décisions prises en situation sanitaire pour une ouverture des lieux de culture le plus rapidement possible.La considération des métiers des arts vivants au même titre que les autres pans de la société.A très court terme, davantage de transparence, de simplicité et une clarification des indemnités COVID pour aider les compagnies à surmonter les annulations en cascade qu’elles subissent.A très court terme, un plan de relance conséquent, ambitieux et souple à destination des actrices et acteurs culturels du canton.Au niveau fédéral, une amélioration des dispositifs RHT et APG permettant de couvrir convenablement les besoins de l’ensemble des actrices et acteurs culturels impactés. Les grandes lignes du programme à moyen terme seront tracées prochainement.
Dans le cadre de la constitution des statuts de l’association ont été élu.e.x.s pour un an :
Co-présidence : Muriel Imbach (La Bocca della Luna) et Sandra Gaudin (Cie un air de rien)
Comité :Marianne Caplan (Prototype Status), Claire Dessimoz (Association Praxis), Pierre-Antoine Dubey (Collectif Sur Un Malentendu), Sarah Frund (Cie Platypus), Fabrice Gorgerat (Cie Jours tranquilles), Mariana Nunes (Cie Moost), Philippe Saire (Cie Philippe Saire)
Les Compagnies Vaudoises
info_at_lescompagniesvaudoises.ch
Les personnes élues à la co-présidence et au comité sont élues pour une année. Le but de notre association est qu’elle appartienne à toutes et tous. Après une année, l’idée est que les représentant.e.s à ces postes peuvent changer afin d’illustrer la diversité de nos milieux artistiques.

Calendrier, quelques informations : Ce vendredi 4 décembre 2020, Les Compagnies Vaudoises ont été invitées à une séance de travail avec Cesla Amarelle en tant que représentant des compagnies indépendantes aux côtés d’Artos et de la Corodis. Muriel Imbach, co-présidente de l’association, commentera aujourd’hui même les mesures prises par l’Etat de Vaud à la RTS, à la télévision et à la radio. Nous travaillons avec le comité à mettre en place rapidement des groupes de travail au sein de l’association. Ceux-ci seront mis sur pied avant la fin de l’année 2020. Sachez que, durant le premier trimestre 2021, aura lieu notre première assemblée générale.

Pour votre information, lors du point presse de l’État de Vaud de ce jour, le 4 décembre 2020, au sujet des soutiens et perspectives pour la Culture, Cesla Amarelle a annoncé la ré-ouverture des théâtres, cinémas et salles de concert à partir du 19 décembre 2020. Vous trouverez, sous le lien ci-dessous, le replay de ce point presse  :
 https://www.youtube.com/watch?v=ZRG8ZdiKTmU

Devenir membres Des Compagnies Vaudoises ?
Pour celles et ceux qui ne l’ont pas encore fait, si vous êtes une compagnie professionnelle des arts vivants et que vous souhaitez adhérer aux Compagnies Vaudoises, il suffit de nous envoyer un mail à info_at_lescompagniesvaudoises.ch avec toutes les informations et contacts de votre structure. Ceci implique que vous acceptez de payer les cotisations annuelles adoptées lors de l’assemblée constitutive que nous nous permettons de remettre ici :

Les cotisations 2021 sont calculées sur la base des produits des comptes de l’année 2020

de 0 à 50’000.-                  > 25.-f                          
de 50’001 à 100’000.-        > 50.-f                           
de 100’001 à 200’000.-      > 125.-f                          
de 200’001 à 300’000.-      > 250.-f                          
de 300’001 à 400’000.-      > 375.-f                          
de 400’001 à 500’000.-      > 500.-f                          
de 500’001 à 600’000.-      > 600.-f                          
de 600’001 à 700’000.-      > 700.-f

La cotisation, qui se base sur l’exercice comptable de l’année précédente, pourra donc varier suivant les années. L’association étant toute fraîchement née, le numéro de compte bancaire n’est pas encore disponible.
 Lors de votre adhésion, n’oubliez pas d’indiquer dans votre mail votre catalogue de besoins et revendications de votre structure. Suite à cela, nous allons constituer des groupes de travail (chacun et chacune d’entre vous peut être membre de ces groupes de travail) afin de mettre en place des commissions qui travailleront de manière collective pour avancer sur chaque « proposition ». En effet, nous imaginons que cette association se base sur un travail collectif de chacun et chacune !Nous vous demandons également de transférer ces informations aux compagnies qui n’ont pas reçu de mail de notre part et qu’elles prennent contact avec nous si elles sont intéressées à nous rejoindre. En effet, il est difficile de constituer un listing précis de toutes les compagnies existantes, nous avons contacté plus de 130 compagnies.
 
Nous reprendrons contact avec vous très rapidement afin de vous donner des nouvelles. Si une personne n’a pas pu prendre la parole hier durant le zoom constitutif ou qu’il.elle était simplement absent.e, n’hésitez pas à nous contacter. Bravo et merci pour la belle implication de chacune et chacun dans ce moment fondateur, certes d’une association, mais surtout d’une nouvelle manière de mettre nos forces en commun.
 
Cordialement,
Les Compagnies Vaudoises

Contact : info_at_lescompagniesvaudoises.ch